L'Observatoire du Leadership

L’Ayurvéda

| 3 commentaires

Introduction

L’Ayurvéda, en sanskrit « la science de la vie », est originaire de la culture védique antique de l’Inde. C’est un système de santé de plus de 6000 ans, qui donne la connaissance holistique de la vie : Ayu = vie, longévité,  Véda = connaissance.

L’Ayurvéda est reconnu par l’OMS 1

En Inde le 1er ministre Narendra Modi a créé un ministère du Yoga et de l’Ayurvéda. 2

Avec le temps cette science de la vie a subi des altérations et des oublis.

L’Ayurvéda a été retrouvé dans sa forme originelle il y a environ 25 ans par Maharishi Mahesh Yogi en collaboration avec des médecins ayurvédiques renommés. Cet Ayurvéda holistique s’appelle l’Ayurvéda Maharishi. Il est garant d’une haute qualité et jouit dans le monde entier d’une reconnaissance croissante. Il a obtenu la reconnaissance officielle du All India Ayurvedic Congress.

L’Ayurvéda est la science de la vie. L’Ayurvéda Maharishi est la science complète de la vie. En effet, ce système intègre la conscience comme le fondement de toute stratégie de l’Ayurvéda. Il ne s’agit pas ici de simplement ajouter un ingrédient comme une « méditation » mais de reconnaître la conscience transcendantale pure comme la base de toutes les transformations évolutives du sujet. Cette approche de la conscience rappelle les théories du champ unifié que la physique quantique essaie de définir comme fondement de tous les champs de force et de matière de l’univers.

En 2019, le ministère indien Ayush responsable de la mise en place de l’Ayurveda et du Yoga a publié une nouvelle série de timbres-poste honorant la mémoire de 12 grands sages indiens. Parmi eux : « Maharishi Mahesh Yogi, le grand sage qui a popularisé la Méditation Transcendantale dans le monde et remis en lumière la pleine valeur de la médecine ayurvédique et d’autres disciplines de la tradition ancienne de l’Inde » et « Raj Vaidya Brihaspati Dev Triguna« , grand spécialiste en diagnostic par le pouls, proche collaborateur et ami de Maharishi pendant de nombreuses années.

 

Au niveau mondial, il jouit d’un prestige grandissant. C’est le plus grand laboratoire ayurvédique au monde et la pureté, la qualité et l’efficacité de ses produits sont unanimement reconnues, et ce pour trois raisons :
– le plus strict respect de la tradition
– des recherches constantes pour tester, valider et améliorer les formules
– un niveau de qualité de fabrication exemplaire (tous les produits subissent des tests extrêmement rigoureux de pureté, de recherche de métaux lourds, de pesticides et toute éventuelle contamination biologique ; toutes les plantes sont testées afin de vérifier la bonne teneur en principes actifs[/efn_note].

Enfin Maharishi Ayurveda bénéficie à ce jour des certifications et reconnaissances suivantes :
• ISO 9001-2008;
• ISO 22000:2005 ;
• Hazard Analysis and Critical Control Points (HACCP[/efn_note] (organisme qui garantit la qualité et l’exactitude des tests de qualité[/efn_note];
• HWorld Health Organisation GMP;
• HGLP (Good Laboratory Pratice[/efn_note] ISO/IEC 17025:2005.


L’approche védique Maharishi de la santé

L’Ayurvéda Maharishi fait partie du système de santé védique qui considère la santé de façon holistique. Nous parlons d’approche védique Maharishi de la santé qui comprend des recommandations portant sur une alimentation équilibrée, une routine quotidienne et saisonnière adaptée à chaque personne, la musicothérapie, l’aromathérapie, des compléments alimentaires ayurvédiques, les cures de purification, des exercices physiques et des exercices de respiration, ainsi que des techniques d’épanouissement de la conscience, telle la Méditation Transcendantale.

Il est important de rappeler ici que l’Ayurvéda Maharishi prend en compte tous les niveaux de la personne, du plus superficiel jusqu’à celui de l’absolu, et englobe la santé de la société et celle du monde dans son ensemble.

C’est pourquoi les résultats enregistrés sont soumis à des recherches scientifiques poussées afin d’en montrer objectivement la valeur ajoutée.


Les principes de base de l’Ayurvéda

En Ayurvéda l’on distingue trois principes actifs de base (Doshas[/efn_note]: Vata, Pitta et Kapha. Ils agissent dans toute la nature ainsi que dans notre corps et notre esprit. Quand ces trois Doshas sont en harmonie, l’esprit est équilibré et éveillé, la physiologie est en bonne santé, le comportement est agréable.

Vata

Le Dosha Vata est le principe actif du mouvement, il régit le système nerveux, la respiration et tous les mouvements biologiques. On attribue à Vata les éléments subtils air et espace. Lorsque Vata est équilibré, on se sent plein d’énergie, heureux, enthousiaste et créatif; l’esprit est calme, clair et éveillé.

Pitta

Le Dosha Pitta gouverne tous les processus de transformation. Il régit la digestion, le métabolisme et la température du corps. Dans le domaine de l’esprit, Pitta est responsable d’un intellect vif et des émotions. Pitta se compose principalement de l’élément subtil feu avec un peu d’eau. Lorsque Pitta est équilibré l’on se sent satisfait, plein d´énergie, on a l’élocution facile, on jouit d’une bonne digestion, d’une bonne température corporelle et d’un esprit clair.

Kapha

Le Dosha Kapha est responsable de la structure. Il donne au corps sa force et sa stabilité et maintient les fluides corporels en équilibre. On lui attribue les éléments subtils terre et eau. Un Kapha équilibré donne de la force, de la persévérance, un bon système immunitaire, de la patience et de la stabilité psychique.

De nombreux facteurs ont une influence sur l’équilibre des Doshas : par exemple le moment de la journée, le travail quotidien, la routine journalière, l’alimentation, les saisons, en bref toutes les influences auxquelles nous sommes exposés.

On peut rétablir l’équilibre des Doshas en prenant des mesures selon le type de dérangement. Ainsi un excès de Vata peut être rééquilibré par le calme, le repos, la régularité et la chaleur. Un excès de Pitta peut être rééquilibré par la fraîcheur, la douceur et une activité mesurée, en évitant les mets trop épicés et l’alcool. Un excès de Kapha peut être rééquilibré par la chaleur, par des boissons ou des mets très épicés ainsi qu’en faisant suffisamment d’activités physiques et mentales.

De manière générale, pour maintenir les Doshas en équilibre de manière durable, il est recommandé d’avoir une alimentation saine, adaptée aux besoins individuels, de suivre une routine journalière régulière, de prendre des Rasayana, de respirer des huiles essentielles, d’écouter de la bonne musique, de faire des exercices physiques et de respiration.


La pratique personnelle de l’Ayurvéda Maharishi

Afin de permettre à chacun de pratiquer et de bénéficier des bienfaits de ce savoir, différentes branches de connaissance ont été structurées par Maharishi afin d’intégrer dans la vie quotidienne et de la façon la plus aisée qui soit, les ingrédients qui contribueront à notre bien-être mental et physique.

Des cours de base pour tous :

  • Apprendre à lire son propre pouls : Détecter les équilibres et les déséquilibres présents dans la physiologie en prenant son propre pouls …

  • Une bonne santé par la prévention : Établir les bases d’une bonne santé en mettant sa vie en accord avec la loi naturelle …

  • Alimentation, digestion et nutrition : Promouvoir une santé optimale grâce à une alimentation, une digestion et une nutrition équilibrées …

  • Yoga Maharishi, un cours sur les asanas de yoga : Créer un état d’équilibre et une bonne coordination entre le corps et l’esprit pour la promotion de la santé et du bien-être…

Note importante : Ces cours ne remplacent en aucun cas la consultation d’un médecin et de suivre son traitement en cas de problème de santé. Ces cours permettent simplement de développer plus d’autoréférence par rapport à nous-même et d’utiliser des moyens naturels pour rétablir notre équilibre mental et physique.
Il sont ouverts à tous mais la connaissance acquise est strictement réservée à un usage personnel. Leur but est d’apprendre à promouvoir sa propre santé. Ils ne fournissent pas les compétences et ne qualifient pas les participants pour faire des diagnostics ou pour donner des consultations.


 

Des retours d’expériences

de la journée introduction à l’Ayurvéda Maharishi.


J’ai passé une journée très agréable, elle est passée vite d’ailleurs ! Les méditations étaient faciles et régénérantes pour moi. Je me souviens d’avoir ressenti un sentiment de sécurité avec le groupe.
Je ne me lasse pas d’écouter cet enseignement !

Je fais pranayama avant chaque méditation : ça me met immédiatement dans un grand calme intérieur. Et depuis le séminaire je me sens encore plus connectée avec ma source intérieure. C’est un grand sentiment de bien être.

*************************************

Avant de venir à cette journée, j’ai appris par mon médecin traitant la nouvelle qu’il voulait me faire faire une intervention en hôpital. Cela a provoqué d’abord une certaine anxiété. Et je suis arrivée à ce séminaire avec un mal au dos. Puis la journée a atténué cette peur. Le fait que l’Ayurveda se centre sur la santé de la personne et non la maladie, amène un point de vue plus positif.

J’ai apprécié les échanges entre nous, avec de la bonne humeur. J’ai remarqué que nous avions ri de bon cœur à plusieurs reprises dans la journée.
Au final le mal au dos avait disparu en fin de journée…

Je suis passé par la case hôpital deux jours après. Et ils n’ont rien trouvé ! Donc pas d’intervention nécessaire.

À tout point de vue c’est un soulagement.

*************************************

Je suis ravie d’avoir appris mon type de constitution ayurvédique. Et depuis dimanche je m’informe pour connaître les principes alimentaires qui équilibrent Vata.
Je réalise qu’une grande partie des conseils sont des choses que je savais intuitivement mais que je n’écoutais pas car ce ne sont pas des habitudes de société !

Cette science de l’Ayurveda m’apparaît comme une révélation aujourd’hui et je cherche des informations un peu chaque jour pour approfondir mes connaissances.
Pour I’instant je continue de prendre soin de mon corps en I’écoutant pour apprendre à mieux le connaître et vivre en harmonie avec lui. Et cette introduction à l’Ayurveda est tombée pile au bon moment pour moi dans mon processus d’évolution personnelle.

*************************************

Cette journée m’a permis de me recentrer sur ma pratique de la MT. J’ai apprécié la profondeur des méditations en groupe. Je fais le pranayama et la prise du pouls de façon régulière.

Les documents reçus m’aident à mieux gérer ma compréhension des doshas et de l’Ayurveda.
C’était aussi une journée où j’ai pu faire des rencontres avec de nouveaux méditants, dans la bonne humeur.
Merci.

*************************************

Avant cette journée j’avais déjà une expérience de l’Ayurveda. La vision donnée par Maharishi m’a conforté dans ma compréhension : tout est relié à l’absolu. Chaque stratégie de l’Ayurveda est reliée au domaine de la conscience pure. Et c’est ce dont on fait l’expérience dans la MT. Tout est connecté, et je suis connectée avec le Tout. Cela donne un sentiment d’être familier avec toute chose. Intuitivement, je ressens de mieux en mieux ce qui me convient.

Aussi, l’explication du sanskrit m’a interpelée : c’était une révélation de comprendre la force qui unit le son et la forme.

La journée s’est déroulée dans une très bonne ambiance avec de la douceur, de la profondeur et des rires.

Merci beaucoup…                


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

Pour aller plus loin

Centre de remise en forme :http://crfm.eu/

Conseils en ayurvéda : http://la-voie-de-l-ayurveda.com

  1. cf. l’allocution sur la médecine traditionnelle au Congrès de l’OMS par le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS, Beijing, République populaire de Chine, 7 novembre 2008, source : http://www.who.int/dg/speeches/2008/20081107/fr/index.html.
  2. En 2016, lorsque le président de la Chine a rencontré le premier ministre de l’Inde à Delhi, il a fait cette déclaration :  « Le yoga et le tai-chi sont fondamentalement la même chose, de même pour l’Ayurvéda et la médecine chinoise ». Et maintenant ces deux pays vont pouvoir trouver une unité sur le fondement de cette connaissance issue de leurs sages. Le président de la Chine a conclu avec cette citation en sanscrit : « Vasudhaiva Kutumbakam » « le monde est ma famille », qui pour lui équivaut aux enseignements chinois les plus anciens.

    Puis c’est le premier ministre de l’Inde qui s’est rendu en Chine, à Xi-an, où il a rencontré le président de la Chine à la pagode de « l’oie sauvage géante ». Cette pagode rappelle une histoire vieille de 1400 ans, ou un moine chinois Xan s’est mis en route pour les Himalayas. Là-bas il y a trouvé un maître, a passé 17 ans auprès de lui, et a trouvé l’illumination. Après cette période, il s’est remis en route pour la Chine en transportant avec lui tous les livres sur la connaissance qu’il pouvait mettre dans son sac. Arrivé à destination, il en a fait le présent à l’empereur qui a aussitôt décidé de faire traduire ces livres en chinois et de faire construire cette pagode servant de bibliothèque à cette connaissance. Nous pouvons donc dire que ce lieu représente le point de jonction entre la Chine et l’Inde.

3 Commentaires

  1. Ping : La santé du cerveau (1/2) |

  2. Ping : La santé du cerveau (2/2) |

  3. Ping : Séminaire sur l’Ayurvéda « spécial femmes » à Paris |

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :