L'Observatoire du Leadership

Leadership et softskills : l’intelligence émotionnelle

| 0 Commentaires

Le GEMV1 d’avril a rassemblé 27 participants venus débattre sur le thème de l’IE (l’intelligence émotionnelle). Cela faisait logiquement suite à la rencontre précédente sur le thème de l’écoute.

Nous avions vu lors du séminaire de management védique que l’utilisation de l’IE fait partie des qualités demandées à un leader. Les 5 piliers de l’IE définis par Daniel Goleman ont servi de point de départ aux échanges et chacun a pu s’exprimer sur la valeur que chaque aspect prenait dans sa vie professionnelle et personnelle.

Un point intéressant est apparu lors des échanges en appréciant la différence entre émotions et sentiments. Le point de vue des artistes est que les deux s’influencent et donnent une humeur propice à la création. Celui des formateurs et coachs est que l’émotion nous sort2, nous tourne vers l’extérieur alors que le sentiment nous tourne vers l’intérieur, nous relie à l’IE et nous amène éventuellement à l’expérience de l’Être.

Ce point a montré que l’expérience de l’Être peut se trouver au début du développement de l’IE.
C’est aussi le point de vue de la SVM (science védique Maharishi) qui perçoit les différentes couches de l’esprit humain comme porteuses de qualités différentes, toutes prenant leur source dans le domaine de l’Être qui correspond au Soi.

L’approche de la science védique va plus loin que celle définie par Goleman qui centre son approche sur la conscience de soi, l’individualité. La SVM aborde le Soi comme source de tous les niveaux du soi qui seront expérimentés. Elle permet à la fois d’en faire l’expérience directe par la transcendance (ce qui va développer automatiquement l’IE) et de mieux comprendre les relations que l’on peut vivre avec tous les niveaux éveillés dans les états de conscience supérieurs.

Dans l’Ayurvéda Maharishi cette distinction est encore mieux exprimée par les 20 stratégies qui permettent de retrouver l’équilibre intérieur pour un état de santé qui englobe les états de conscience supérieurs. La MT est l’approche mentale de l’Ayurveda Maharishi et elle développe sans effort l’IE3.

Dans la vidéo qui suit Bob Roth4, CEO de la fondation David Lynch (USA), auteur de ‘’La force du silence’’ nous parle de son expérience et commente la conférence de Maharishi sur ‘’L’art du leadership’’.

Une des participantes a fait remarquer que le point donné par Maharishi : « savoir apprécier les qualités de ses collaborateurs » est toujours d’actualité et nécessaire pour maintenir un niveau efficace de collaboration et de bien-être au travail. Ce qui a rejoint la conclusion donnée par Bob Roth, à savoir que cette connaissance védique ancestrale répond de façon très appropriée aux besoins de notre temps et devient vitale pour tout leader qui veut prendre soin de lui-même et de ses collaborateurs.

  1. Groupe d’échanges des pratiques en Management Védique organisé par le département de Management védique de l’AMT-France et l’Observatoire du Leadership
  2. étymologie : é-motion
  3. C’est à l’heure actuelle la seule méthode de méditation qui donne des effets réels dans ce domaine. Daniel Goleman a proposé de relier la  Mindfullness à ses formations en IE mais il n’y a pas à ce jour de résultats mesurables avérés.
  4. l’un des professeurs de méditation les plus connus pour avoir instruit des hommes et femmes d’affaires de premier plan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous et recevez en cadeau
le livre « La santé du cerveau »

Avec nous pas de spam, désinscription facile

%d blogueurs aiment cette page :